Débarrassez-vous une fois pour toutes de votre phobie

 
phobie
La peur vous paralyse dans des situations où le danger n’est pas objectif. Vous le savez, rien n’y fait. C’est plus fort que vous, vous ne savez pas d’où ça vient, et quand ça vous envahit vous ne pouvez rien empêcher.

Peur biologique

Les peurs biologiques sont souvent à l’origine des phobies. Elles existent chez chacun de nous car elles font partie de notre système de survie. Elles sont donc normales et nécessaires : nous avons tous peur du vide, d’être enfermé, d’être dévoré, étouffé… etc. C’est normal. Cependant, la plupart du temps ces peurs restent inconscientes et régulent discrètement et naturellement nos comportements.

Phobie

La phobie est une sorte de faille dans le système. Une peur ancestrale se fixe sur un objet avec une démesure incompréhensible pour notre cerveau rationnel. Vous voilà donc terrorisé devant une bestiole qui n’est même pas dangereuse, ou pétrifié à l’idée de passer sur un pont au dessus du vide. Le pire, c’est que bien souvent cela agace l’entourage qui ne comprend pas que de votre fenêtre émotionnelle, c’est votre vie qui est menacée.

Plusieurs types de phobies ?

Disons deux grandes familles.

Il y a les phobies qui se déclenchent à la suite d’un événement précis. Comme par exemple une phobie des camions suite à un accident de la route, ou une phobie des puces après avoir vécu une situation d’envahissement. Dans la plupart de ces cas, un travail sur l’événement traumatique suffit à faire disparaître la phobie.

Puis il y a les phobies auxquelles vous n’identifiez pas d’origine précise. Souvent elles ont une intensité qui peut varier dans le temps. Selon votre état de forme,vous arrivez plus ou moins bien à fournir l’énergie pour la contenir.
Dans ces types de phobie, la faire disparaître demande une exploration, pour que votre inconscient identifie à quoi elle se relie de vos vécus.

Ce que je vous propose

Allégez votre quotidien

La première étape consistera à vous permettre de prendre rapidement de la distance pour faire baisser l’intensité émotionnelle. Puis « décrocher » la peur de l’objet ou de la situation qui la déclenche. Il s’agit ici de retrouver rapidement de l’apaisement et de la liberté dans votre quotidien.

J’utilise le retraitement de l’information traumatique (RITMO), qui se montre très efficace pour cette étape.

Libérez-vous définitivement

La deuxième étape consistera à explorer à ce que cette phobie raconte. Bien souvent, elle est reliée à des peurs vécues dans votre histoire de vie.

De fait, il arrive fréquemment que les personnes qui ont une phobie aient vécu très tôt dans leur vie une situation où elles se sont senties en grand danger. Par exemple, un bébé peut se sentir totalement abandonné dans sa chambre sombre quand sa mère sort en fermant la porte derrière elle. Sans qu’il y ait eu maltraitance, le sentiment vécu peut être très violent.

Votre phobie vous montre qu’une peur intense a besoin d’être entendue, et soulagée. Avec l’hypnose, je vous accompagne dans ce travail de soin de vos blessures émotionnelles. Pour en savoir plus sur ce type d’exploration, lisez cette page.

Il faudra combien de séances ?

C’est impossible à prévoir, car chaque cas est particulier. Néanmoins, l’hypnose s’inscrit dans les thérapies brèves, c’est à dire que « quelques séances » suffisent généralement à vous permettre de régler votre problème.