Valérie BEUSLIN - Hypnose Cholet

Changer un comportement avec l’hypnose

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

Fumeurs, grignoteurs, rongeurs d’ongles, procastinateurs… quand la volonté ne suffit pas, comment changer certains comportements qui ne nous conviennent plus ?

Voici comment je mène une séance d’hypnose pour ce type de problématique.

Prenons l’exemple du tabac.

  1. Tout d’abord une précision : je ne chercherai pas à vous dégoûter du tabac en vous mettant sous hypnose allongé avec une musique douce, en vous faisant respirer des trucs. Pourquoi je ne fais pas ça ? Vous comprendrez en lisant la suite.
  1. La séance commence par un échange verbal, durant lequel je pose des questions, par exemple : qu’est-ce qui jusqu'à aujourd'hui vous a empêché d’arrêter de fumer ?
  2. Le besoin de fumer n’est généralement pas que le besoin de fumer… La cigarette répond à un besoin inconscient, qui est très variable selon les personnes. Il arrive aussi que ce ne soit plus qu’un automatisme, et que le besoin qu’il y a eu à une époque (faire partie d’un groupe, se rebeller, faire comme ses parents, calmer une angoisse… ) ait disparu.
  3. Si le besoin a disparu, alors il s’agit simplement de rompre l’automatisme. En hypnose, cela se fait facilement.
  4. Si le besoin est encore actif, alors le travail portera sur lui en priorité : trouver, en utilisant l’état d’hypnose (puisque la volonté ne suffit pas, il convient de s’y prendre autrement qu’en utilisant la pensée consciente, d’où l’intérêt et l’efficacité de l’hypnose) une ou des manières de satisfaire ce besoin, qui soient plus positives et intéressantes pour vous.
  5. Cette manière de procéder permet de ne pas supprimer le symptôme sans tenir compte de sa "fonction positive" : le symptôme, c’est le besoin de fumer, et il répond à un besoin inconscient.
  6. Le symptôme (fumer) est une manière efficace de répondre au besoin inconscient. Fumer a été utile pour vous à ce niveau. Si l’on ne fait que supprimer le symptôme, alors le service rendu est lui aussi supprimé : le besoin inconscient ne trouve plus satisfaction… que risque-t-il de se passer alors ? Il trouvera une autre manière d’être satisfait.
  7. C’est ce qu’on appelle un déplacement de symptôme. Nombreuses sont les personnes qui, quand elles arrêtent de fumer, se mettent à grignoter frénétiquement…. possiblement parce que le besoin sous-jacent est toujours là, et qu’il faut bien lui répondre...
  8. Nous veillerons donc à ne pas déplacer le symptôme, en tenant compte de sa fonction positive et en autorisant la part créative de votre inconscient à trouver une autre manière de réaliser cette fonction positive.
  9. Ne plus fumer est alors parfaitement simple, puisque fumer est devenu inutile.

❗️... cette approche est bien sûr transposable sur d'autres "symptômes" comportementaux, ongles, sucre...

❓Vous avez besoin d'éclaicissements par rapport à votre cas personnel ? Contactez-moi par mail ou par téléphone au 06 22 60 28 41. Vous pouvez aussi bénéficier d'un rendez-vous de prise de contact gratuit en réservant ICI.

Réserver un rendez-vous de prise de contact gratuit >> Cliquez ici

Cabinet d'hypnose à Cholet, au pôle santé et bien-être 45, rue des vieux greniers 49300 Cholet.

Partager

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot eztk ?

Fil RSS des commentaires de cet article

À propos

Hypnose à Cholet - Valérie BEUSLIN - Hypnose Cholet © 2017

Généré par PluXml en 0.008s  - Administration - Mentions légales - Politique de confidentialité

Mes coordonnées

Valérie Beuslin-Guillaume
Praticienne en hypnose thérapeutique
06 22 60 28 41
45 rue des vieux Greniers
49300 CHOLET

Crédits

Pour le contenu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour le thème

Thème SOLID de blacktie.co adapté pour PluXml