Valérie BEUSLIN - Hypnose à Cholet - Libérer nos émotions pour vivre en vraie grandeur

Une belle histoire de reconversion professionnelle

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

La racine d’un problème est rarement (voire jamais) là où on pense qu’elle est.

Si c’était là où imagine consciemment qu’elle est, alors notre pensée saurait résoudre le problème, et il serait donc déjà résolu. S’il ne l’est pas, c’est qu’il est tenu par des choses inconscientes...

Mais laissez-moi vous raconter une histoire :

Il était une femme de 45 ans, qui souhaitait se reconvertir professionnellement parce que son métier ne correspondait plus à ses valeurs. Cette personne pensait que si elle avait suffisamment d’argent, elle pourrait laisser tomber ce métier, faire une formation, puis se lancer dans cette activité qu'elle avait toujours rêvé d'exercer, dans laquelle elle s'épanouirait enfin.

Elle se mit donc à chercher des financements. Malheureusement, rien ne voulait fonctionner, et c'était incompréhensible, alors que des tas de personnes dans sa situation trouvaient des solutions et que son projet à elle était un projet solide et réaliste... Elle essaya plusieurs variantes, modifia son projet, multiplia les contacts, fit des études de marché.... mais à force d'échec, elle se découragea et se résigna à rester là où elle était.

En quelques mois elle prit 15 kilos. Malheureuse, mal dans sa peau, elle ne se reconnaissait plus. Elle décida de consulter un praticien en hypnose pour perdre du poids.

Si les deux premières séances l'avaient déjà bien soulagée, la troisième fit événement : à travers l'échange avec le praticien (elle était dans un état assez hypnotique), elle prit conscience d'une petite phrase installée depuis "toujours" comme une vérité au fond d'elle-même, qui était comme imprimée sur la face intérieure de son front : « je ne mérite pas de m’épanouir ». Elle fondit en larmes.

À partir de cette émotion, une scène d'enfance, puis une autre encore plus ancienne lui revint, situation à partir de laquelle elle avait imprimé, admis, pris pour vérité cette petite phrase assassine, qu'on appelle croyance.

L'accompagnement a duré quelques mois et moins de 10 séances.

Aujourd'hui, cette femme a changé de métier, elle fait ce qu'elle aime et s'épanouit dans son travail.

... et vous avez peut-être deviné : elle n’avait aucunement besoin de plus d’argent que ce qu’elle avait déjà pour faire cette reconversion. Ne pas trouver d'argent était un faux problème, chercher de l'argent une fausse solution. Des manœuvres du conscient pour expliquer rationnellement un blocage qui se situait à un autre niveau, totalement inconscient.

Bien sûr, elle a retrouvé son équilibre alimentaire et en quelques mois son poids de forme. :)

Partager

Ce que l'hypnose a de magique

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

Pendant des années ou des décennies, j’ai eu l’impression de ramer contre le courant, d’avancer péniblement avec les freins serrés. Que de doutes, de revirements, de tentatives échouées pour trouver ma place et me sentir bien dans ce que je faisais.

Je voulais à toute force comprendre pourquoi j’allais mal. Pourquoi je ne réussissais pas ce que j’entreprenais, pourquoi j’abandonnais mes initiatives professionnelles au moment où ça commençait à marcher… trouver des responsables, une scène originelle qui expliquerait tous mes blocages, un souvenir à partir duquel tout pourrait devenir définitivement paisible.

Quand j’ai commencé l’hypnose, j’espérais que ça serait magique. Il suffirait de travailler avec le bon praticien, celui qui a de l’expérience, qui ne se trompe pas, qui voit tout de suite de quoi j’ai besoin et qui appuie sur le bon bouton pour que je me trouve définitivement transformée.

Quand j’ai commencé l’hypnose, j’ai commencé à comprendre... qu'il y a des choses qui ne demandent pas à être comprises, qui ont besoin d'être simplement entendues, accueillies. J'ai commencé à comprendre que personne ne pourrait me changer en un claquement de doigts.

J’ai compris qu’en hypnose, comme dans d’autres approches thérapeutiques, c’est avant tout la rencontre d’un être humain, sur tout ce qui nous relie et nous différentie, le non jugement et l’accueil inconditionnel de ce qui vient, que le changement peut commencer à se produire. Il y a un moment où s’en remettre à l’autre, tout imparfait qu’il soit, est l’acte même d’auto-guérison.

J’ai appris qu’il est nécessaire de ne pas vouloir aller trop vite pour que ça puisse aller rapidement. Que l’écoute, l’accueil des émotions permet un travail de soin intérieur, de guérison des blessures affectives, de modification des croyances limitantes et d’apaisement des peurs inappropriées.

L’hypnose est formidable parce que l’hypnose est la puissance et la beauté de l’homme : apprendre à mettre de côté ce qui nous distingue et nous perd : penser avec notre mental, vouloir résoudre nos problèmes en utilisant ce qui les crée. Notre pensée. L’hypnose c’est la douceur et l’humilité de mettre de côté nos pensées pour s’entendre à d’autres niveaux, plus profonds, plus émotionnels.

L’hypnose est un élargisseur de temps, un ouvreur de portes. Nous entrons dans le monde de notre inconscient, un monde émotionnel d’une richesse incroyable. L’hypnose, c’est la simplicité. Pas besoin d’en faire des caisses, pas besoin de grandes théories. On peut se taire et se laisser toucher par ce qui se vit en état d’hypnose, ou simplement en lien avec un autre être qui est là pour soi, complètement avec soi.

C’est bouleversant comme notre être se remet en mouvement quand il reçoit ça. Je crois que ça s’appelle de l’amour.

Je ne suis pas parfaite, je suis souvent mal coiffée. Parfois je fais des erreurs, mais mon cœur je vous le partage tout entier. C'est ce qui fait que ce métier me fait vibrer, et qu'il a du sens. Se rencontrer.

Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Partager

Diagnostic et étiquette

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire
Damier de portraits en noir et blanc avec des impression de tampons encreurs rouges indiquant le profil psy ou la pathologie de la personne, les empêchant de voir ou de laisser voir leurs yeux

Je crois qu'eller se faire diagnostiquer par une autorité compétente est parfois utile, mais peut avoir des retombées qui ne rendent pas service sur le moyen-long terme.

En dehors des diagnostics psychologiques, il y a cette mode des étiquettes et des cases, cette multitude de sites Internet qui proposent, en quelques questions-réponses, de vous dire qui vous êtes, en vrai... Comme si quelques questions stéréotypées pouvaient définir un être humain.

Ce que je partage ici n'est que mon point de vue, basé sur mon expérience des rencontres et des échanges humains dans et hors de mon cabinet d'hypnose. Il arrive assez fréquemment qu'une fois "diagnostiqués", les personnes dont le sentiment d'existence a des fragilités "deviennent"  leur diagnostic.

Elles s'identifient à lui, et on entend des phrases comme : "je suis bipolaire" ou "je suis haut potentiel". Cela a l'air anodin, mais lorsque la personne dit ça tout le temps, c'est comme si elle était devenue, tout entière, ce truc qui est écrit sur l'étiquette.

Le problème, c'est tout ce que ça interdit à cette personne. Le problème, c'est quand l'étiquette devient une sorte de prison. "Comme je suis dépressive, de toutes manières, je ne peux pas aller bien". Dépressif, c'est moi. Cela suppose que si je me sors de la dépression, alors je n'existe plus. Donc sortir de la dépression devient quelque chose de dangereux.

Pour moi, en tant que praticienne en hypnose, l'important n'est pas l'étiquette. L'important, c'est l'être humain. La personne qui se présente par une étiquette ("Bonjour, je suis bipolaire") est toujours plus intéressante que ce qu'il y a écrit dessus. Une de mes priorité, c'est qu'elle en prenne conscience.

L'hypnose vous intéresse ? Vous avez des questions ? Nous pouvous en parler ensemble à Cholet : le rendez-vous de prise de contact est fait pour ça et il est GRATUIT.

>> Je réserve un rendez-vous de prise de contact gratuit

Parcourez les articles du blog hypnose Cholet : c'est par ICI !

Valérie BEUSLIN, praticienne en hypnose à Cholet.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Partager

Changer un comportement avec l’hypnose

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

Fumeurs, grignoteurs, rongeurs d’ongles, procastinateurs… quand la volonté ne suffit pas, comment changer certains comportements qui ne nous conviennent plus ?

Voici comment je mène une séance d’hypnose pour ce type de problématique.

Prenons l’exemple du tabac.

  1. Tout d’abord une précision : je ne chercherai pas à vous dégoûter du tabac en vous mettant sous hypnose allongé avec une musique douce, en vous faisant respirer des trucs. Pourquoi je ne fais pas ça ? Vous comprendrez en lisant la suite.

Lire la suite de Changer un comportement avec l’hypnose

Partager

Sur le deuil

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

La mort frappe, arbitrairement. Que ce soit par la maladie, par l'accident, on ne choisit pas quand ou comment elle toque à la porte. Bien sûr, certains la choisissent, on dit qu'ils se la donnent, et de ceux qui restent ce n'est pas le choix.

Alors il y a la douleur, le manque, parfois le choc. On se dit que plus rien ne sera pareil dorénavant. Pourtant, bien que le monde se soit écroulé on est bien forcé de constater que la vie continue, que les arbres poussent et que les voitures roulent. Les gens vont au travail et font leurs courses. Certains râlent parce que le feu met du temps à passer au vert.

Le temps continue son œuvre, imperdurbablement, toujours pareil, avec ses événements dérisoires. La nature ignore totalement notre détresse. Nous voilà sur terre, avec un trou qui semble impossible à combler. Un trou de manque, un gouffre, une ouverture sur le néant, un endroit où se mêlent douleur, injustice, colère, impuissance, tristesse, détresse, arrachement, désespoir...

On a le droit de pleurer, c'est même vivement recommandé. Pleurons nos morts, et célébrons aussi ce qu'ils nous ont permis de vivre lorsqu'ils étaient vivants.

Parce que toutes les douceurs, toutes les joies, tout l'amour, tous les plaisirs que nous avons vécus avec eux, rien, absolument rien ne peut nous l'enlever.

Même pas la mort.

La mort ne nous enlève rien de ce que nous avons vécu.

 

Partager

Fil RSS des articles

À propos

Hypnose à Cholet - Valérie BEUSLIN - Hypnose à Cholet - Libérer nos émotions pour vivre en vraie grandeur © 2017

Généré par PluXml en 0.007s  - Administration - Mentions légales - Politique de confidentialité

Mes coordonnées

Valérie Beuslin-Guillaume
Praticienne en hypnose thérapeutique
06 22 60 28 41
45 rue des vieux Greniers
49300 CHOLET

Crédits

Pour le contenu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour le thème

Thème SOLID de blacktie.co adapté pour PluXml