Valérie BEUSLIN - Hypnose à Cholet - Libérer nos émotions pour vivre en vraie grandeur

Sur le deuil

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

La mort frappe, arbitrairement. Que ce soit par la maladie, par l'accident, on ne choisit pas quand ou comment elle toque à la porte. Bien sûr, certains la choisissent, on dit qu'ils se la donnent, et de ceux qui restent ce n'est pas le choix.

Alors il y a la douleur, le manque, parfois le choc. On se dit que plus rien ne sera pareil dorénavant. Pourtant, bien que le monde se soit écroulé on est bien forcé de constater que la vie continue, que les arbres poussent et que les voitures roulent. Les gens vont au travail et font leurs courses. Certains râlent parce que le feu met du temps à passer au vert.

Le temps continue son œuvre, imperdurbablement, toujours pareil, avec ses événements dérisoires. La nature ignore totalement notre détresse. Nous voilà sur terre, avec un trou qui semble impossible à combler. Un trou de manque, un gouffre, une ouverture sur le néant, un endroit où se mêlent douleur, injustice, colère, impuissance, tristesse, détresse, arrachement, désespoir...

On a le droit de pleurer, c'est même vivement recommandé. Pleurons nos morts, et célébrons aussi ce qu'ils nous ont permis de vivre lorsqu'ils étaient vivants.

Parce que toutes les douceurs, toutes les joies, tout l'amour, tous les plaisirs que nous avons vécus avec eux, rien, absolument rien ne peut nous l'enlever.

Même pas la mort.

La mort ne nous enlève rien de ce que nous avons vécu.

 

Partager


L'hypnose... ou le voyage aux origines du monde

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire
baleine au milieu de l'immensité du bleu

À une période de ma vie, pendant une quinzaine d'années, j’ai pratiqué de manière intensive la plongée sous-marine. Parmi toutes les expériences que j’ai vécues sous l’eau, aucune ne m’a autant fascinée que la «descente dans le bleu».

Il s’agit de plonger dans une zone de grande profondeur, où il n'y a aucun repère visuel. Pas de parois, pas de fond que l’on puisse distinguer.

Arrivé à 40 ou 50 mètres, sauf eau exceptionnellement transparente, on ne voit plus la surface. On voit du bleu. Vers le fond qui est encore loin, du bleu également, et partout sur les côtés, encore du bleu, à perte de vue.

Quand on se stabilise à ces profondeurs, on se retrouve au centre d’une vision sphérique : pas de direction privilégiée. Vertige isotrope :) !

Certains états d’hypnose me mettent en contact avec cette sensation étrange que j’ai connue alors, de me sentir à la fois à l’origine du monde et perdue dans l’espace, à la fois vivante et aussi insignifiante qu'une poussière dans une immensité à laquelle je ne peux percevoir de limite.

Comme si j’étais là où le début et la fin se confondent, où il n’y a pas de sens, pas de recherche, puisqu’il n’y a pas de direction. Je ne sais ce qu’il y a là, bien sûr, mais je crois profondément que tout y est...

Ce type d'expérience fait partie de ce qui me tient à cœur ❤️ de partager en pratiquant l'accompagnement avec l'hypnose.

Rendez-vous hypnose à Cholet >> cliquez ici

Cabinet d'hypnose thérapeutique, Maine et Loire, Cholet >> d'autres articles ici

Partager


Le jugement de Salomon

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire
Tableau de Poussin le jugement de Salomon

Histoire à méditer

Vous connaissez sûrement cette histoire, le jugement de Salomon, qui parle de l’amour maternel, et plus largement de ce qu’est l’amour véritable, c’est à dire distingué de l’attachement, de l’envie (au sens d’« envieux »), ou du désir de posséder.

La voici : le roi Salomon est amené à décider qui de deux femmes se disputant la maternité d’un même enfant, est la véritable mère. 🤨

Cette étrange situation se présente parce que ces deux femmes vivant sous le même toit, ont accouché plus ou moins en même temps. Malheureusement, un des enfants est mort pendant la nuit, et une mère accuse l’autre d’avoir échangé les enfants pendant qu'elle dormait.

Alors qu’elles se présentent au roi en prétendant toutes les deux être la mère de l'enfant vivant, celui-ci donne tout simplement l’ordre que ce nourrisson soit coupé en deux : une moitié pour chacune et qu’on n'en parle plus :) !

Les deux femmes réagissent : la première dit « très bien ! il ne sera ni à toi, ni à moi ! »… tandis que la seconde demande au roi d’épargner l’enfant et de le donner à la première.

Bien sûr, la morale de cette histoire est que le roi Salomon sait, grâce à leur réaction, qui des deux femmes est celle qui aime véritablement cet enfant... et le lui rend.

À méditer, donc…

(Illustration : le jugement de Salomon - Nicolas Poussin)

Partager


Infiniment vivante

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire
sculpture visage en gros plan

Je suis à chaque fois émerveillée lorsque, en sculpture ou en hypnose, je suis en situation de « découvrir quelque chose que je connais ».

Comme si l’Art et l’exploration hypnotique ont cela en commun de lever des voiles, d’ouvrir des portes sur ces parts de soi si profondément familières, ces sentiments qui nous échappent et que l’on sent, ce qu’on ne voit pas mais que l’on « sait ».

Et quand, faite de terre, d’imaginaire ou d’émotion la forme de cette reconnaissance émerge, c’est l’évidence de ce qui est juste.

Infiniment vivante.

 

Partager


L'imagination active au service du non sens

Rédigé par Valérie BEUSLIN Aucun commentaire

Lorsqu'on se sent particulèrement bien, à l'aise, heureux, joyeux... extraordinairement vivant, on ne se pose pas la question du sens de la vie !

On se pose cette question quand ça ne va pas. Donc, ce n'est pas vraiment le sens de la vie que l'on cherche. C'est plutôt le sens de nos souffrances.

Mais que fait-on quand on cherche à leur donner du sens, à ces souffrances ? Ne les met-on pas au centre de notre vie ?

S'il m'est arrivé un événement particulèrement douloureux, il est possible que dans un premier temps, j'aie besoin de lui donner du sens. Parce que s'il n'en a pas, alors c'est encore plus douloureux.

Mais à long terme, en continuant de lui chercher ou lui donner du sens, je fonde mes actions, mes choix sur une souffrance. Et si j'explorais une autre voie ?

Si je faisais l'expérience d'imaginer que l'événement en question n'a absolument aucun sens ?

Et si par cette expérience de laisser chaque cellule de mon être explorer cette posture du non sens, je découvrais que, réciproquement à la première proposition, le fait de ne pas se poser la question du sens entraîne que je me sens extraordinairement bien ?

Explorer, faire des expérience sur soi et notre relation au monde. C'est ça l'hypnose !

Vous habitez la région de Cholet ? Pour me rencontrer, cliquez ICI

Plus d'articles sur l'hypnose thérapeutique, la thérapie, les mille et unes manières uniques de se libérer de nos souffrances... cliquez ICI

 

Partager


Fil RSS des articles de cette catégorie

À propos

Hypnose à Cholet - Valérie BEUSLIN - Hypnose à Cholet - Libérer nos émotions pour vivre en vraie grandeur © 2017

Généré par PluXml en 0.008s  - Administration - Mentions légales - Politique de confidentialité

Mes coordonnées

Valérie Beuslin-Guillaume
Praticienne en hypnose thérapeutique
06 22 60 28 41
45 rue des vieux Greniers
49300 CHOLET

Crédits

Pour le contenu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour le thème

Thème SOLID de blacktie.co adapté pour PluXml