Valérie BEUSLIN – Hypnothérapeute

Je m’appelle Valérie Beuslin, j’ai 50 ans, je suis mariée et je suis mère de deux enfants.

J’ai commencé ma vie professionnelle par l’exercice du métier d’ingénieur dans une grande société de travaux sous-marins, puis dans celui d’enseignante en classes préparatoires aux grandes écoles.

Pendant les 15 années de cette période, je me suis mariée, mes enfants sont nés, et tout allait bien… à part que ma vie professionnelle me rendait malheureuse : je ne m’y sentais pas à ma place.

En 2005 j’ai décidé de quitter ma vie de prof pour « vivre mes rêves »…

J’ai vite déchanté !

Je me suis heurtée à des difficultés que je n’étais pas prête à surmonter.

J’ai repris un travail « alimentaire », et plus dans l’espoir de sortir de mes propres dysfonctionnements que par désir de devenir praticienne, je me suis engagée dans une formation à la psychothérapie relationnelle qui a duré 5 ans.

De fait, j’y ai appris énormément de choses sur moi et sur les processus de changement.

Mais quelque chose de fondamental me manquait encore pour m’investir complètement dans le métier d’accueillir et accompagner l’autre.

La mort de ma fille

Ma fille Sarah est morte à l’âge de 15 ans.

À ce moment-là, il m’est apparu que j’avais deux choix possibles. Mourir de douleur ou me relever, et donner à la vie le meilleur de moi-même.

Une reconstruction à mon rythme

Pendant les quatre années qui ont suivi, j’ai vécu des aides sociales, j’ai vendu quelques sculptures, et j’ai investi mes dernières économies dans l’approfondissement de mon travail thérapeutique personnel, puis dans une formation à l’hypnose.

Je me suis mise en marche

Aujourd’hui je sais que donner le meilleur de moi-même, c’est être vraie et sincère. Bien sûr ça ne plaît pas à tout le monde… et c’est pas grave :). Chacun est libre de passer son chemin.

J’ai compris que ce qui est au cœur du changement, c’est la relation. Et au cœur de la relation, l’authenticité.

Parce que c’est elle qui vous offre l’occasion d’être accueilli comme vous êtes.

Ce qui me fait vibrer et qui est ma raison d’être dans ce métier, c’est de vous rencontrer en étant au cœur de mon humanité, de ma vulnérabilité et de ma force.

Parce que c’est ça, bien au-delà de la « technique », qui vous permet à vous d’accueillir vos propres fragilités.

Donc de développer vos forces, vos atouts, et votre unicité.

@