La sellette la plus simple du monde

La sellette la plus simple du monde

Selle, sellette, tournette, girelle de table, les signifiants ne manquent pas pour cet instrument qui sert à poser un truc et le faire tourner.

On en trouve en hêtre, en fonte, en acier, en aluminium, en chêne huilé, des qu’on pose par terre, d’autres pour poser sur une table, certains réglables en hauteur d’autres non, des daubes qui tournent en biais et de robustes meubles à tenons et mortaises, pour des tarifs allant de 30€ à 1500€ (oui ça fait cher, mais à peine plus cher qu’un smartphone à la page et sans doute bien plus utile, bref).

Avec tout ça, vous voulez sculpter et vous aimeriez faire tourner votre planche pour peu de frais sur une sellette adaptée à la sculpture ?

Voici la sellette la plus simple… et la moins chère du monde.

À fabriquer soi-même

Chaque fois que je fabrique un outil avec quelques bouts de bois de récupération, j’éprouve une profonde satisfaction, encore plus lorsque ledit outil est au moins aussi efficace que ce que j’aurais pu trouver dans le commerce.

C’est quoi la parfaite sellette de sculpteur ?

Ça dépend. Celle que je vous présente ici se pose sur une table (ou une pile de parpaings…). Elle est adaptée aux pièces assez grosses, mais pas trop, genre 5 à 30 kilos de terre.

J’utilise aussi une selle sur pied, réglable en hauteur, que j’ai fabriquée. Je vous la présenterai dans un autre article.

D’un point de vue général, qu’elle soit sur table ou sur pied, il ne faut pas que la sellette tourne trop facilement, sans quoi :

  • ça tourne dès qu’on appuie l’outil sur la sculpture, c’est pénible ;
  • si la sculpture est lourde et dissymétrique, le moindre défaut d’horizontalité de votre plan de travail la fera aussi tourner. Excessivement énervant.

Par ailleurs, robustesse voire rusticité pour résister au poids et aux coups de maillet qu’on donne parfois sur la terre pour la mettre en forme, sont bienvenues. J’imagine que comme moi, vous n’aimez pas avoir à vous soucier d’abîmer votre matériel quand vous êtes en pleine fièvre créatrice !

La sellette de table que j’utilise pour sculpter

Simple, robuste, facile à fabriquer, peu chère, ne tourne que quand je le demande. Bref, c’est la tournette de table idéale 😎.

sellette de table sculpteur vue de dessus
sellette de table modelage dessous

Fournitures et outillage

Comme vous pouvez le voir sur la photo, il vous faudra :

  • deux planches de contreplaqué  d’épaisseur 18mm ou plus et de dimensions approximatives de 50cm par 50cm (c’est fonction de la taille de sellette que vous voulez, bien sûr) ;
  • un tronçon de tringle à rideau en bois de gros diamètre ;
  • quatre petites roulettes fixes à platine, diamètre 20 mm.

Et comme outillage :

  • une perceuse-visseuse ;
  • une scie à cloche (ça se monte sur la perceuse et il en existe avec plusieurs diamètres possibles, c’est l’idéal pour notre affaire) ;
  • une scie sauteuse ;
  • une râpe à bois ;
  • un ciseau  à bois (pas indispensable mais peut être utile) ;
  • un maillet ou un marteau.
  • Un crayon, un mètre, une ficelle… etc.

Comme je ne vous prends pas pour des débiles illettrés, je ne vous fais pas l’affront de publier des images de ces outillages de base. (Vous voyez ? Comme dans les vidéos des magasins de bricolage, avec une super musique ! 😖)

Pour les consommables, vous n’aurez besoin que d’une feuille de papier de verre et de 8 petites vis (3,5×12 ira bien).

Le coût

Pour les planches de contreplaqué, je trouve fréquemment chez mon magasin de bricolage préféré des chutes de découpe qui conviennent parfaitement et qui coûtent quelques euros.

Les roulettes, ça côute 1€ pièce ou guère plus, donc vous en aurez pour… 10€ au total, en comptant large.

Fabrication

Tout le monde peut le faire, d’autant que si vous sculptez, vous aimez sans doute vous servir de vos mains !

Planche tournante

Traçage et découpe

Prenez la première planche et tracez 2 cercles. Pour tracer les cercles, j’utilise une ficelle, un crayon et un outil pointu que je plante au centre.

  • Premier cercle pour le contour. Un diamètre de 35 à 40cm convient généralement bien ;
  • second cercle pour le positionnement des roulettes. Pour un diamètre de planche de 40cm, faites un cercle d’environ 30cm de diamètre.

Repérez bien le centre après avoir tracé.

Découpez la planche à la scie sauteuse, un coup de râpe puis de papier de verre pour ébavurer.

Scie à cloche

Vous aurez besoin de deux diamètres de cloche. Le plus petit des deux doit être inférieur de quelques millimètres au diamètre de votre tringle à rideaux (il faudra qu’elle se coince dans le trou).

Faites le trou central avec la scie à cloche, ébavurez.

Roulettes

Avec les 8 petites vis, fixez les 4 roulettes également réparties sur la circonférence préalablement tracée.

Pour être sûr que leur axe est bien orienté, placez-les de sorte à voir votre tracé de cercle à travers les deux trous de vis de la platine.

Plateau fixe

sellette sculpteur plateau fixe

Vous pouvez le faire rond si vous préférez, mais ce n’est pas nécessaire.

Contraintes fonctionnelles

En introduction, je précisais que le contreplaqué marine était le matériau idéal. Si vous avez autre chose en stock, voici les contraintes à satisfaire pour s’éviter les mauvaises surprises :

  • bois assez dur pour supporter le roulement des roulettes avec le poids de vos sculptures dessus. Le contreplaqué est bien pour ça, cette planche de contreplaqué marine (sur la photo) a 15 ans de service ;
  • Planche bien raide et dense, aussi raide et dense que du contreplaqué marine de 22 ;
  • Planéité “parfaite” ;
  • état de surface bien lisse pour éviter les à-coups et les points durs lorsqu’on fait tourner (une planche en OSB ne conviendrait pas) ;
  • diamètre ou côté plus grand que le diamètre de pose des roulettes, c’est évidemment indispensable. Je vous conseille des dimensions égales ou supérieures à la planche tournante, pour pouvoir porter l’ensemble facilement.

Découpe

Pointez le centre de votre planche, et percez à la scie à cloche.

Le diamètre de la cloche doit être légèrement supérieur au diamètre de la tringle à rideau : 2mm de plus à peu près. En pratique, vérifiez que la tringle tourne bien à l’intérieur, sans trop de jeu.

ébavurez, poncez.

Assemblage, découpe de la tringle

Positionnez la planche tournante sur ses roulettes et sur la planche fixe, et mesurer la hauteur totale : épaisseur planche fixe + hauteur roulettes + épaisseur planche tournante.

Coupez le tronçon de tringle à rideau à cette cote, si vous voulez une sécurité ajoutez un ou deux centimètres, mais vous devrez couper le surplus ensuite.

Assemblage tringle sur planche tournante

C’est le montage dit “à force”. Il s’agit de bourriner juste ce qu’il faut 😛.

Si vous avez suivi les instructions, le trou central de la planche tournante est trop petit pour la tringle. Vous allez donc tailler cette dernière, au ciseau à bois par exemple, ou à la ponceuse à bande de grain 40 (ça c’est pour les barbares), ou au canif (pour les cow-boys, en mâchant une allumette).

Procédez petit à petit en testant souvent, et usinez un bout légèrement conique. Cette forme vous permettra d’engager facilement et de finir au maillet pour qu’elle se coince.

Par sécurité, mais si l’ajustement est bien serré ça ne sera pas utile, vous pouvez mettre de la colle à bois pour assurer l’assemblage.

Il est possible qu’une fois mise en place, la tringle dépasse un peu du dessus de la planche. Pas de panique, poncez ce qui dépasse si vous avez une ponceuse type ponceuse à bande avec un gros grain, ou sciez avec une de ces scies japonaises à lame souple, ou démontez et coupez le bout en trop à la scie égoïne… les solutions sont multiples.

Assemblage final

Posez votre planche tournante sur la planche fixe, et recoupez si nécessaire le tronçon de tringle pour qu’il ne dépasse pas du dessous de la planche fixe.

La planche tournante doit tourner librement, son axe vertical maintenu en place par le tronçon de tringle.

Bravo ! vous avez une sellette parfaite, à 10 balles, pour les 15 ans à venir.

Utilisation

En utilisation courante, utilisez toujours une nouvelle planche pour poser votre sculpture sur votre sellette. Une planche ronde sera plus confortable à utiliser qu’une planche carrée ou rectangulaire, les angles étant gênants quand on fait tourner.

Utiliser une nouvelle planche sera utile pour déplacer votre sculpture hors de la sellette, par exemple pour la faire sécher.

Sommaire
0 0 votes
Évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Posez vos questions icix
Retour haut de page