C’est officiel, l’application tant attendue est enfin sortie. J’ai nommé :

Le Chouillographe 2.0.

Quoi de neuf dans cette nouvelle version ?

Beaucoup de nouveautés dans cette évolution de la page de calcul, grâce à vos nombreux retours et remarques.

Chouillographe deux point zéro

Vous êtes chaque jour plus nombreux à utiliser ce qui jusqu’à aujourd’hui s’appelait “l’outil-de-calcul-de-recettes-de-glaçures-qui-tourne-sans-macro-sur-Libre-Office”.

Avouez que “Chouillographe” a bien meilleure allure. J’ai donc décidé, en réunion au sommet avec toutes les parts de moi-même, d’appeler cet utilitaire le Chouillographe.

Comme cette version est une évolution majeure de l’utilitaire précédent, il porte la mention 2.O.

Des fonctionnalités

Avant de dévoiler ce qui constitue LA véritable révolution du chouillographe, voici quelques fonctionnalités nouvelles, simples, et néanmoins utiles.

Ajouts d'oxydes en % dans une recette de base

Un usage courant est d’ajouter certains oxydes en %, dans une recette de base.

Or, le Chouillographe 1 (oui, l’ancienne version était déjà le Chouillographe mais je ne le savais pas encore) intégrait mal l’ajout en %.

Le Chouillographe 2.0, non seulement dispose d’une ergonomie vous permettant d’ajouter facilement des produits en %, mais il vous calcule deux formules :

  • la formule de la recette de base ;
  • la formule de la recette tenant compte des ajouts en %.

L’intérêt de ce second calcul est qu’il vous donne les ratios Silice Alumine et RO/R2O en tenant compte de tout ce qui est dans la recette.

(Ratios, au passage, que la précédente version avait omis de faire figurer dans les résultats.)

chouillographe resultats

Une recette sans lignes vides

Si vous avez utilisé la version précédente, vous savez que la présentation de la recette présentait des lignes vides, celles des matériaux de la liste qui n’étaient pas utilisés.

Et si vous avez bien regardé la photo juste au dessus, vous avez déjà remarqué qu’il n’y a pas de trous !

Ce n’est pas un hasard de recette, c’est que j’ai fait en sorte que les lignes vides soient réduites. Les “trous” sont donc tous relégués en bas de liste.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça bien plus élégant 😍.

Impression

La zone d’impression étant définie autour du tableau de résultat, il suffit de cliquer sur imprimer pour sortir la fiche en format paysage.

Mais ce petit réglage est très simple, on ne peut pas parler d’évolution juste pour ce petit détail !

Le grand chambardement

Nous y voilà ! On rentre dans le dur 😈.

Refonte de la matrice d'oxydes

Dans la première version du Chouillographe, j’avais conçu un calcul avec 18 oxydes et 18 matières premières (pour les détails, allez voir “les entrailles du calcul“).

Parmi ces oxydes, il y avait le CuO, par exemple, mais pas le CoO. Il n’y avait pas le plomb, ni le chrome. Il n’y avait pas non plus le bioxyde de manganèse, et pas plus de MnO.

Ces manquements limitaient les recherches, et sans raison valable.

J’ai donc retroussé mes manches pour faire passer la dimension de 18×18 à 25×25 en intégrant tout ce que j’ai pu trouver dans la littérature céramistique… à l’exception toutefois des oxydes de sélénium, de cadmium et de cérium pour la fourniture desquels je n’ai pas trouvé de matière première chez nos fournisseurs habituels.

J’ai donc décidé de ne pas les faire figurer, aussi pour ne pas alourdir inutilement la liste déjà longue.

La base de donnée 2.0

Conséquence inévitable du passage à 25 oxydes, la base de donnée elle aussi passe à 25 oxydes… ce qui vous oblige à re-saisir vos matières premières dans la nouvelle BDD.

Bon, c’est le petit effort à fournir pour utiliser ce nouveau Chouillographe, pas la mer à boire, et quand ça vaut la peine, ça passe tout seul 🙃 !

Sans compter que d’autres évolutions arriveront à l’avenir (j’ai plein d’idées, et vous aussi !) et que je ne les appliquerai qu’à cette nouvelle version, larguant définitivement la première.

Mais attendez, le meilleur est encore à venir.

Pour les gourmands...

Évaluation de la température de cuisson

Un dénommé Martin Lengersdorff a pondu une étude dont le résultat est la possibilité d’évaluer la température de fusion d’une glaçure.

Par bonheur, un utilisateur bien inspiré m’a fait parvenir ce document que je mets à mon tour à votre disposition : Températures de fusion selon Martin Lengersdorff.

Le plus simple était d’intégrer ces données au Chouillographe : ni une ni deux, c’est dans la boîte. Le seul petit bémol, c’est que cette étude ne connaît pas certains oxydes (6 des 25 oxydes pris en compte par le Chouillographe) qu’on utilise aujourd’hui couramment, tels que le Li2O, le Cr2O3 ou le P2O5.

C’est pourquoi lorsque vous utiliserez un ou plusieurs de ces oxydes, la mention “non disponible” apparaîtra pour l’évaluation de la température de cuisson.

Mais pour toutes les autres glaçures, vous aurez un ordre de grandeur, ce qui peut être très intéressant quand on fait des recherches.

Recette > formule > recette

Un petit plaisir gourmand, presque mon préféré de cette refonte.

Comme vous le savez si vous utilisez la première version du Chouillographe, deux onglets sont disponibles :

  • FORMULE > RECETTE ;
  • RECETTE > FORMULE.

Ces deux onglets fonctionnaient indépendamment (enfin en apparence, mais c’est le plus important en utilisation courante).

Pourquoi y changer quelque chose ?

Imaginez : une copine vous donne une recette, mais vous n’avez pas ses matières premières dans vos réserves. Aucun problème :

  • vous calculez la formule que fait sa recette avec l’onglet RECETTE > FORMULE ;
  • vous relevez la formule et cherchez votre recette avec vos matières premières en utilisant l’onglet FORMULE > RECETTE.

Facile, mais mal pratique :  limite, il faut écrire la formule sur un papier et la recopier dans les champs de saisie de la formule du premier onglet.

Non je ne cèderai pas aux sirènes de macro !

Avec une macro, c’est facile, mais mon défi à moi, c’est de ne pas en utiliser. Cette contrainte fait que cliquer sur un bouton pour écrire automatiquement les nombres dans les cases de saisie, n’est pas possible.

j’ai donc contourné ce problème en créant une case spéciale ON/OFF dont le super pouvoir est d’injecter les résultats de l’onglet recette>formule dans le calcul.

Sans surprise, ça s’appelle : “injection depuis recette>formule”.

Le Chouillographe table de saisie de la formule

Et un peu de nettoyage...

Pour faire bonne mesure, j’en ai profité pour passer un coup de balai.

Sous le capot, de nombreux petits trucs méritaient d’être rationalisés ;  cette refonte m’a permis (et obligé !) d’y regarder en détail et de faire de nombreuses améliorations.

Même si ça ne se voit pas, moi, ça me plait 🤓 !

Perspectives d'avenir

Pour les développements futurs, je pense me concentrer sur la présentation des résultats : fiches de glaçures, fiches d’essais, diagrammes… etc.

J’attends aussi de vous des idées et remarques sur ce qui vous paraîtrait pertinent, idéalement en commentaire d’article (juste ci-dessous) de manière à en faire profiter tout le monde.

Si vous n’avez pas encore téléchargé le chouillographe, je vous remets le lien vers la page de téléchargement.

Si vous avez déjà téléchargé la version précédente, vous devez avoir reçu un mail avec les nouveaux liens.

Sommaire

0 0 votes
Évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Virginie.georges@yahoo.fr
Virginie.georges@yahoo.fr
il y a7 mois

Bonjour et merci pour cet outil génial ! Je débute donc tout est nouveau. J’ai une recette avec un Feldsparh mixte pegmatite, comment ne sélectionner que celui-là dans la feuille recette/formule qui contient 2 lignes de Feldspath. Je ne sais pas si je suis clair …afin d’éviter le doublon comme vous l’expliquez dans vos tutos j’en sélectionne un autre, mais il vient s’ajouter dans ma recette et je n’en dispose pas ! merci pour votre aide. 🤗

Bernard Rouault
Bernard Rouault
il y a7 mois

Bonjour, c’est super passionnant mais je débute et j’ai encore quelques difficultés à surmonter.
Par exemple, comment fait on pour ajouter une matière première ?
J’ai de la nephelyne syénite (CaO0,04, Al2O3 1,01, Na2O3 0,74, SiO2 4,50, K2O 0,22)
Merci pour votre aide
Bernard

stephane
stephane
il y a7 mois

Extra ! Merci Valerie, avec la fonction injection ca va faciliter l’usage d anciennes recettes 🙂 je me demande comment les sauvegarder et arriver à un recueil de recettes… 😉

6
0
Posez vos questions icix
Retour haut de page